Reportages exclusifs de l'APCI


 

Cette rubrique est déstinée à faire partager des "trips" entre A.P.C.I.ste du monde entier !

 

" LIBERTE TOUJOURS, DEPENDANCE JAMAIS !!! "

 

1.  "Crash Test Plongée" Les Rackam le noir en mer rouge ! Par Roland et Florian

2.   "Floppy au pays du trimix" Une fabuleuse aventure illustrée au Beatenbucht !

 

Crash Test Plongée

 

"Messieurs, sachez qu'ici nous avons des règles strictes et il s'agit de vous y conformer scrupuleusement sous peine d'être expulsés du club D Divers" nous assena d'emblée Agnès, une monitrice PADI française. "Ah, j'oubliais, ici on paie les plongées d'avance. Signez ce chèque en blanc sinon vous ne montez pas sur notre bateau".

Florian et moi échangeâmes un clin d'oeil complice et acquiescâmes  poliment.

Tout ceux qui nous connaissent savent bien que nous n'avions pas la moindre intention de suivre ses directives par ailleurs très contraignantes : Maximum 30 mètres, 60 minutes, pas de paliers, obligation de plonger avec un groupe sous contrôle d'un guide, ne pas excéder la profondeur de la monitrice….bref, un bain de pied, pas de la plongée comme nous l'entendons !

 

Bien au contraire, nous n'étions venus en Mer Rouge que pour n'en faire qu'à notre tête sous l'eau et nous étions prêts à nous faire expulser tout les jours d'un club différent le cas échéant !

 

Et je peux vous garantir que toutes les règles qui nous ont été imposées ont été transgressées, sans exception ! Le commando CIP-CMAS était paré pour entamer sa mission "Crash Test Pongée" : mettre à rude épreuve les nerfs de ces pauvres moniteurs PADI.

 

Je ne vais pas vous décrire toutes les plongées en détails ni m'extasier béatement sur les "jolis coraux bigarrés et les mignons poissons clown" mais plutôt vous relater quelques instants significatifs des ces vacances peu ordinaires.

 

Acte premier : Les plongeurs modèles.

Pour la première plongée nous avons été incorporés à un groupe de huit plongeurs et nous étions contraints de suivre la monitrice, la pauvre Heike qui s'évertuait à frapper frénétiquement sur sa bouteille pour essayer de regrouper les attardés.

Moi aussi je me suis mis é taper sur ma bouteille pour faire comprendre à Florian que nous ne devions jamais nous écarter à moins d'un mètre l'un de l'autre. Finalement nous avons "juste" faussés compagnie au groupe mais nous n'avons pas fait de records sauvages. Quels plongeurs modèles, j'espérais presque une médaille de bonne conduite à la sortie.

 

Acte second : Fausser compagnie à un guide inexpérimenté.

A Dahab, dans un autre club de plongée, Chris, un divemaster allemand insistait pour nous guider sous l'eau. Très sérieusement il nous a expliqué le profil de la plongée en long et en large. Tout juste s'il n'a pas contrôlé lui même le fonctionnement de nos détendeurs avant de nous mettre à l'eau !

 

La plongée consistait à explorer une profonde fissure récente provoquée par un tremblement de terre dans le récif. Ils y avait trois entrées respectivement à 18, 30 et 51m.

A peine étions nous arrivés à 30m que Chris, nous faisait déjà signe de remonter. Inutile de vous faire un dessin, nous avons refusés d'obtempérer; pour nous la plongée ne faisait que commencer !

Nous nous sommes donc engagés dans la faille en direction de la sortie à 51m. En jetant en coup d'oeil pas dessus mon épaule, j'entrevis  Chis qui ramait à la poursuite de Florian. Finalement notre guide abdiqua à 38m et remonta seul nous attendre à terre.

A notre sortie, notre brave guide était un peu nerveux et irrité parce qu'il croyait que nous avions poussés jusqu'à la sortie à 51m, une profondeur incommensurable….c'était mal nous connaître et je dois dire qu'il a failli avoir une attaque en voyant mon ordinateur !

Il nous a finalement avoué n'avoir jamais dépassé 32m au cours de ses 58 plongées….D'accord, 59 avec celle-là.

Toujours est il qu'il ne nous a plus jamais ennuyés et qu'a partir ce cette anecdote, nous avons pu plonger le plus librement du monde sans aucune contrainte. Le monde des abysses s'ouvrait à nous.

 

Troisième acte : Transgression systématique des  limites PADI

Nous avions donc trouvé un club idéal qui se contentait de nous fournir des bouteilles d'air comprimé à profusion et fermait les yeux sur nos agissements.

 

Nous plongions sans guide, avec parfois des bi 2x12l à 240 bars, sans limites de temps ni de profondeur sur les tombants vertigineux de Dahab ( > 600m )  ainsi que dans le funestement célèbre "Blue Hole" (108m) . Sans m'attarder sur les détails, la règle des maximum 60 minutes et sans décompression était plutôt interprétée comme 60 minutes de décompression ! Quand à la limite de profondeur, j'ai une fâcheuse tendance à confondre pieds et mètres….

Quatrième acte : Attirer l'attention à la plage

Non ce n'est pas le titre d'un livre de conseils nuls de drague en vacance vendu par correspondance ! Mais imaginez plutôt…

Nous partions plonger en taxi depuis la berge et nous nous équipions à terre, au milieu de plongeurs venus d'autres clubs. Les PADI débutants nous regardaient bizarrement. C'est vrai que Fenzis, bi 2x12, 2 ordinateurs, 2 manomètres, 2 détendeurs séparés, ( 2 palmes ils connaissaient ), sécateur spéléo fixé au poignet et l'antique profondimètre de Florian gradué jusqu'à 140m ne sont pas décrits dans le manuel Open Water Diver PADI. Alors forcement ça suscite de l'intérêt et des questions : "Mais pourquoi avez vous nous besoin de tant d'oxygène ?!"…"mais c'est parce que nous consommons énormément mon ami, allez plutôt caresser les jolis oursins !"

 

 

Bref, croyez moi ou non mais nous n'avons jamais été expulsés d'un club malgré toutes nos tentatives….Mais nous trouverons bien un moyen pour la prochaine fois…j'ai encore quelques plans inédits en tête….

 

Roland + Florian

Retour

 

Beatenbucht

2 janvier 2003

 

Flopy de retour des abyss (premier palier Nitrox)

 

 

                                                     Rob premier palier à 40m ??                 L'équipe soutient au grand complet

 

 

               

 

Vidéo de Flopy (1,25 Mo)

 

 

Mais où sont passés les poissons ?  Mais on s'en fout c'est de la plongée tech !!

 

 Retour